Skip to content

test baniere

Ce concept maintenant international attire de plus en plus de consommateurs. Après la conquête du Japon, des Etats-Unis ou encore des pays scandinaves, c’est au tour de la France de se moderniser architecturalement. Tout d’abord, pourquoi « métamorphoser » votre toiture en toiture végétale? Les réponses sont toutes simples.

Les toitures végétales résistent largement au soleil, contrairement à un toit classique en tuiles ou en bitume. Elles détiennent une étanchéité incomparable à l’air et à l’eau. Quelques soient les conditions climatiques, la surface ne sera donc pas endommagée. Les toits verts aspirent à une isolation phonique très élevée, grâce au caractère isolant de la terre. De plus, les toitures végétales permettent des économies d’énergie considérables. La réverbération de la chaleur du soleil influence la température des logements. Celle-ci amoindrit, elle nécessitera une utilisation moins importante d’une climatisation. Les villes urbaines sont plus chaudes et plus condensées que les espaces ruraux. La toiture végétale devient un excellent moyen de rafraichir les centres villes étouffés.

En plus d’être un régulateur de température, les toitures végétales enrichissent la qualité de vie : elles vont notamment améliorer la qualité de l’air car elles vont dégager plus de dioxygène donc diminuer la quantité de CO2 présente dans l’air. Outre ses bienfaits techniques, les toitures végétales rendent un aspect physique rural. Elles redonnent  aux villes une ambiance calme et apaisante pour pallier au stress de la vie quotidienne.

 

Entre développement durable, confort et esthétisme, les propriétaires particuliers comme les entreprises pourront bénéficier des atouts essentiels des toitures végétales. Pour des informations complètes sur les différents types d’installations, les systèmes d’arrosage, ou la pose, retrouvez nos partenaires et entreprises spécialisées sur notre site www.covernet.com

Planter des végétaux sur les toitures n’est pas nouveau. Il existe depuis la préhistoire. Vous avez surement entendu parler des « Jardins suspendus de Babylone » et déjà vu de véritables jardins sur des terrasses d’immeuble. Depuis toujours, dans plusieurs pays scandinaves et européens, les toitures végétales font partie de leur mode de construction.

C’est vers le XXème siècle que la toiture végétale est progressivement devenue une des solutions permettant de préserver une relation entre la ville et la nature. La technicité de la solution c’est amélioré à partir des années 1970, avec l’arrivée des membranes d’étanchéité légères et résistantes à la pénétration racinaire, et de mélanges terreux allégés.

Dès les années 60, les allemands sont les pionniers des toitures végétales. C’est toujours en Allemagne, dans les années 80, que la solution des toitures végétales est la plus utilisé. Cette réussite remarquable est due à la prise en compte rapide par les pouvoirs et  l’esprit environnemental de ce pays. Cette démarche s’est ensuite développée dans les pays limitrophes, sauf la France qui a pris un certain retard. C’est à partir de 2004 que cette solution se développe autour de la démarche HQE et du respect de l’environnement